Immo

Autant l’Asie, l’Amérique et, surtout, le Moyen-Orient sont, généralement, sur-représentés au Mipim, ce Marché des professionnels de l’immobilier qui tient sa 28e édition à Cannes (14-17 mars), autant l’Afrique est sous-représentée, hormis l’Afrique du Sud et certains pays d’Afrique du Nord.

La présence d’un pays africain sur stand est donc un événement, qui attire les participants. En 2014, le Rwanda s’y était déplacé avec un projet près de Kigali, soutenu par des investisseurs israéliens. Cette année, c’est le Sénégal qui a fait le déplacement, avec, dans ses bagages, une énorme maquette futuriste d’une nouvelle ville se partageant quelque 57 hectares autour d’un lac naturel. Composée de trois pôles, elle proposera, d’ici 2025, plus d’un million et demi de mètres carrés. Au centre, le pôle financier (600 000 m2) composé de deux tours aux formes courbes de 80 et 50 étages encerclées de quatre immeubles abritant des bureaux, mais également la Bourse et deux ou trois hôtels d’affaires. Sur un côté, le pôle résidentiel, 500 000 m2 répartis en 6 complexes d’appartements de 2 à 4 chambres. Sur l’autre côté, le pôle divertissement proposant un vaste centre commercial (140 000 m2), une allée couverte de la mode pour les boutiques de luxe, la bibliothèque nationale, un hôtel 5 étoiles et 2 immeubles résidentiels haut de gamme.

(...)