Immo Le constructeur MGM mise sur un nouveau marché et rehausse le niveau de confort de ses résidences.

Quelque trente ans après y avoir construit le Cristal d’Argentière, en 1985, le promoteur français MGM, spécialisé dans les résidences de tourisme à la montagne, opère un grand retour dans la vallée de Chamonix-Mont Blanc. Et pas des moindres, puisqu’il choisit de monter en gamme, quittant sa "zone de confort" quatre fois étoilée et maintes fois déclinée pour viser un cinquième astre. "Nous avons décidé de nous lancer dans des résidences non seulement de tourisme mais aussi hôtelières, plus intimistes et qualitatives, avec toujours une identité propre", explique David Giraud, patron de MGM.

Pour ce faire, le groupe, qui cède ses appartements à la pièce à des propriétaires privés en concluant avec eux des baux de gestion locative, s’est défait de sa filiale de gestion CGH (à la tête de 33 résidences, développée en 2005 et rachetée en 2015 par le fonds Ekkio Capital), pour en créer une autre, MGM Hôtels & Résidences. Laquelle est donc aujourd’hui aux commandes d’un portefeuille fraîchement composé de... deux sites livrés en décembre 2016 : Le Cristal de Jade (résidence de tourisme 5 étoiles, Chamonix) et Le Roc des Tours (résidence hôtelière 4 étoiles, Le Grand-Bornand). Trois autres chantiers seront lancés au printemps 2017 pour une livraison fin 2018 : Alexane (résidence de tourisme 5 étoiles couplée à un hôtel 4 étoiles, Samoëns), Anitéa (résidence hôtelière 5 étoiles, Valmorel) et Les Chalets Eléna (copropriété classique, Les Houches).