Immo

36 JOURS DE SKI ALPIN PAR AN en Wallonie. Un pari fou ou une réalité ? Pour la majorité des Belges, et même si des milliers d’amateurs se sont déplacés jusqu’aux pistes enneigées du Sud du pays le week-end dernier, la combinaison des… collines belges et des sports d’hiver s’assimile plus au folklore qu’à une véritable activité économique.

C’est mal connaître l’ensemble du territoire. Toute comparaison avec une saison de ski vosgienne est certes excessive, mais le centre de ski alpin d’Ovifat, dans les Hautes Fagnes, va prochainement doubler son ouverture moyenne de 18 jours par an grâce à l’arrivée de deux canons à neige. Pas encore de date prévue pour le débarquement de l’artillerie lourde, mais l’estimation de la future durée de la saison de ski alpin à Ovifat s’appuie sur des bases sérieuses. “Sur les derniers 10 à 20 ans, nous avons eu en moyenne 18 jours de ski par an. Une étude des températures réalisée de 1998 à 2008 montre que ces jours pourraient être doublés. C’est ce que permettront les canons à neige” , explique Günther Elsen, président de l’ASBL Club de ski alpin Ovifat. L’investissement de 600000 euros, subsidié à hauteur de 75 % par la Région wallonne, fait toutefois figure d’exception. Le secteur ne bénéficie généralement d’aucune aide. “La commune nous met plutôt des bâtons dans les roues , glisse Günther Elsen. Elle ne veut même pas avaliser l’emprunt.”

Pas étonnant, dès lors, qu’en Belgique, le secteur du ski alpin soit parfois aussi celui de la débrouille. Entre l’incertitude de l’arrivée de la neige et la faible altitude, le jeu en vaut-il véritablement la chandelle ? La neige comme axe de développement touristique en Wallonie ? Parcours des éléments en hors-piste.

D’un ski à l’autre

...