Toute la vérité sur l’électricité verte

IPM ad operations Publié le - Mis à jour le

Contenu de marque
Immo

En Belgique, l’électricité est la même pour tous. Vous avez pourtant passé un contrat d’électricité verte avec votre fournisseur. Vous aurait-on fourvoyé ?

Il existe une information que beaucoup de consommateurs ignorent : l’électricité provenant de vos prises de courant n’est pas forcément verte. Pourtant, le contrat que vous avez signé avec votre fournisseur d’énergie vous garantissait une énergie 100 % verte. Comment est-ce possible ? Vous aurait-on arnaqué ? Non, rassurez-vous, personne ne vous a menti sur quoi que ce soit. Certaines expressions, telles qu’« énergie 100 % verte », méritent simplement d’être nuancées.

Vous devez savoir qu’il est impossible de trier l’électricité en énergie grise (issue des centrales nucléaires et des centrales au charbon, au fioul ou au gaz) et en énergie verte (produite par les panneaux solaires, les éoliennes, les centrales hydroélectriques…). L’électricité qui arrive dans les foyers belges est la même pour tout le monde et ce, quels que soient votre fournisseur et le contrat que vous avez signé avec lui. L’ensemble des producteurs d’énergie injectent l’électricité sur un même réseau. En Belgique, la quantité d’électricité verte est estimée à environ 6 %.

Opter pour un contrat d’énergie verte signifie que votre fournisseur s’engage à produire ou acheter une quantité d’électricité verte équivalente à votre consommation. Lorsqu’il décide d’acheter de l’énergie verte, il achète, en réalité, à d’autres producteurs belges ou européens, des certificats de garantie d’origine. L’objectif de ces certificats : prouver qu’une quantité d’électricité équivalente au certificat (1 MWh) a été produite grâce à une source d’énergie renouvelable. Ceci permet de tracer l’origine de l’électricité achetée par votre fournisseur. Des organismes de contrôle agréés sont responsables de l’attribution de ces certificats de garantie d’origine aux producteurs d’énergie, qui peuvent ensuite les revendre aux fournisseurs.

Le CREG contrôle

Chaque année, les fournisseurs d’énergie verte doivent remettre à la Commission de Régulation de l’Électricité et du Gaz (CREG) autant de certificats de garantie d’origine qu’ils ont vendu d’électricité verte aux consommateurs. En outre, ils doivent déclarer au CREG la liste des clients fournis en énergie verte. Ce contrôle permet de s’assurer que la production d’électricité verte soit équivalente à sa vente.

Choisir un fournisseur vert

Le montant de votre facture énergétique va permettre au fournisseur qui vous garantit une électricité 100 % verte d’acheter les certificats de garantie d’origine et de payer le transport de l’électricité et les taxes. Il lui restera alors environ un tiers du montant pour financer sa politique d’investissement. Il pourra choisir d’investir dans de l’énergie grise ou dans de l’énergie verte. Si vous souhaitez passer un contrat avec le fournisseur le plus vert possible, intéressez-vous à sa politique d’investissement et à ses projets de production d’énergie renouvelable.

Changez de fournisseur sans payer d’indemnités

La libéralisation du marché de l’énergie en 2007 a provoqué une scission des activités au sein du secteur. On retrouve donc trois types d’entreprises actives dans l’énergie :

- les producteurs, qui produisent l’énergie.

- les gestionnaires de réseaux, chargés de la gestion des réseaux de distribution, des installations techniques et des compteurs.

- les fournisseurs, qui s’occupent de la vente du gaz et de l’électricité aux consommateurs.

Lorsque vous signez un contrat pour être fourni en gaz et en électricité, c’est avec un fournisseur d’énergie. Ce qu’il faut savoir, c’est que depuis 2007, vous disposez du droit de changer de fournisseur quand vous le souhaitez et sans payer la moindre indemnité de rupture. Une bonne astuce à savoir si vous désirez vous orienter vers un fournisseur moins cher et/ou plus vert.

IPM ad operations

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM