Immo La Wallonie, comme d’autres régions forestières, s’inquiète du non-reboisement des forêts.

Cela ne se voit pas de prime abord. Et certainement pas sur des plans ou des cartes. Et pourtant, il y a bel et bien moins de forêts aujourd’hui qu’il y a quelques années. Au point d’inquiéter les professionnels de la filière bois. "Les forêts n’ont pas perdu en superficie, confirme Philippe de Wouters, directeur de la Société royale forestière de Belgique (SRFB), mais en bois. Les propriétaires coupent les arbres mais ne reboisent pas." Au pire, ils laissent leur forêt en friche, mangée par les ronces et les fougères. Au mieux, quelques bouleaux, saules, genêts et sureaux parviendront à émerger et à former un taillis qui, au terme de 15 ans, pourra être transformé en bois énergie ou en bois papier.

(...)