Entreprise

Le secteur textile-habillement est, en Tunisie, le premier employeur de l'industrie manufacturière (204 460 emplois pour une production de 5 433 millions de tonnes) et le premier exportateur (32,7 pc), emmené par quelque 2 094 entreprises (en 2004), dont près d'un millier à participations étrangères. Jusqu'à présent, le gros de l'activité se concentre sur la confection pure et dure (70,1 pc) d'une matière première importée d'Europe et de Turquie; le tissage et le filage se contentent de 2,4 et 1,9 pc, mais le pays s'y intéresse de plus en plus.

L'Europe des 25 est sa première destination, plus particulièrement la France (40 pc) et l'Italie (25 pc), suivis de l'Allemagne (11 pc) et de la Belgique (7 pc). Ce qui porte le pays - avec un volume d'échange de quelque 300 millions d'euros - à la 6 éme place des fournisseurs de l'Europe derrière Chine, Turquie, Roumanie, Bangladesh et Inde, mais devant Maroc, Hong Kong, Indonésie et Bulgarie. Ses produits clés: les jeans, les vêtements de travail et la lingerie pour femme. Un vêtement de travail sur 6 importé par l'Union européenne est fabriqué en Tunisie; de même qu'1 jean ou 1 maillot de bain sur 7, 1 soutien-gorge sur 8. Les marques venant s'approvisionner en Tunisie sont nombreuses: Adidas, Benetton, Celio, Chevignon, Diesel, Etam, Façonnable, Hugo Boss, Lacoste, Mango, Zara... Il y a quelques années encore, la Tunisie était le 4 éme fournisseur de l'Europe. Une régression raisonnable (de -7 à -8 pc) au regard du boom de la concurrence, mais néanmoins interpellante.

© La Libre Belgique 2006