Entreprise

Comme chaque année, GrowthPlus vient d'éditer son classement des 500 entreprises européennes ayant enregistré la meilleure croissance au cours des 5 derniers exercices (pour 2002: entre le 1/1/1996 et le 31/12/2001). On notera que ne sont pris en compte que les entrepreneurs volontaires (ceux qui se sont inscrits au classement, moyennant petite contribution financière). Mais leurs performances n'en sont pas moins appréciables.

Première caractéristique du Europe's 500 2002: la croissance de l'emploi, à souligner malgré les problèmes de chômage signalés dans la plupart des pays européens. Ensemble, les 500 entrepreneurs ont créé, sur la période, pas moins de 277000 nouveaux emplois. `Très belle performance, vu le contexte´, a souligné Philippe Léonard, executive director de GrowthPlus. `Cela représente une augmentation de 10 pc par rapport à l'année dernière.´ Même chose au niveau de la croissance du chiffre d'affaires: plus 46 milliards d'euros, tous ensemble, soit une amélioration de 20pc.

Seconde remarque: les grandes entreprises n'ont pas le monopole des bons résultats. En effet, la moitié des 500 primées comptaient moins de 100 employés, début 96. Même constatation pour le mode de financement pratiqué: il n'y a pas qu'une seule formule. Seulement 36 pc des sociétés sont cotées effectivement en Bourse.

Tertio, les secteurs des services (82 pc des entreprises mentionnées) et des produits de consommation (78 pc) restent les plus dynamiques.

La Belgique s'en tire très bien, totalisant 12050 nouveaux emplois ou 634 par entreprise (moyenne européenne: 556) et une croissance réelle honorable de 2 milliards d'euros. La première belge, Eurofins Scientific, active (à Kraainem) dans les technologies de bio-analyses (passée de 45 à 1843 emplois), se classe 4e devant Omega Pharma (Nazareth, supports logistiques de pharmacie), 5e (de 29 à 1400). Ipte (23e), Melexis (38e) et Ontex (41e) se classent aussi dans le Top 50, devant 14 autres compatriotes.

© La Libre Belgique 2002