Entreprise

L'industrie pharmaceutique est un secteur de plus en plus important dans l'économie belge. Selon des chiffres communiqués récemment par pharma.be, la fédération patronale du secteur, elle emploierait un total de 28 600 personnes en Belgique, soit 11 000 de plus qu'en 1990. Son chiffre d'affaires global s'élève à 3,7 milliards d'euros, un montant qui n'a jamais été aussi important qu'aujourd'hui. Autre élément essentiel : elle investit 1,5 milliard par an dans la recherche, soit une croissance de 13 pc par rapport à 2003. D'après pharma.be, les firmes pharmaceutiques représenteraient quelque 40 pc des investissements privés dans la recherche en Belgique, et elles emploieraient quelque 5 000 chercheurs.

Fait remarquable : près de la moitié des emplois de l'industrie pharmaceutique belge se situent en Wallonie, essentiellement dans le Brabant wallon. Pas étonnant dès lors que ce secteur constitue un des cinq pôles de compétitivité du Plan Marshall lancé par le gouvernement wallon pour tenter de briller dans certains secteurs à l'échelle internationale. La pharmacie s'inscrit plus précisément dans le pôle des "sciences du vivant". Parmi les principales entreprises pharmaceutiques actives en Wallonie, citons notamment GSK Biologicals, qui a des sites à Rixensart et à Wavre, UCB à Braine-l'Alleud, ou Pfizer à Louvain-la-Neuve. Toujours dans le domaine de la santé, on pourrait ajouter à cette liste la société Baxter, qui vient de décider d'investir 85 millions d'euros supplémentaires dans son site de Lessines, ce qui devrait permettre de créer 150 nouveaux emplois d'ici 2009. Rappelons par contre que la société Eli Lilly, un autre géant du secteur, vient quant à elle de fermer son centre de recherche et développement de Mont-Saint-Guibert, juste à côté de Louvain-la-Neuve, qui employait 330 personnes.