Entreprise Le retrait des agréments des ateliers de découpe et d'étiquetage du centre de valorisation de la viande Veviba a été décidé par l'Afsca et le ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme, à la suite des informations reçues après une perquisition menée la semaine dernière par un juge d'instruction. 

Infractions aux normes sanitaires

Sur base des constats de l'enquête, l'Afsca a observé que certains produits de l'entreprise bastognarde n'étaient pas conformes aux normes sanitaires en vigueur. Les infractions constatées sont relatives à des falsifications des renseignements sur la date de congélation de la viande et à une non-conformité des produits, précisait, ce mercredi, le cabinet du ministre Ducarme. 

De son côté, le ministre régional René Collin dit exprimer "sa vive préoccupation à la fois vis-à-vis de cet outil essentiel pour l'économie régionale, avec plus de 300 emplois salariés en jeu, et vis-à-vis de la filière bovine wallonne dont on connait déjà les graves difficultés." "Il en va du maintien des emplois de l'entreprise, mais tout autant des éleveurs bovins qui doivent pouvoir compter sur des outils de valorisation performants et permanents", ajoute le communiqué. Le dossier sera évoqué ce jeudi au gouvernement wallon.