79% des Belges partiront cet été

A.Ma. Publié le - Mis à jour le

Entreprise

Que vont faire les Belges cet été et quelles sont les nouvelles tendances pour les vacances? Deux questions qui constituent le fil rouge de l'enquête chapeautée par l'Observatoire des vacances d'Europ Assistance et réalisée par l'Ifop entre le 2 et le 11 avril. Soit 1814 entretiens, échantillons représentatifs de 6 pays: la Belgique, la France, l'Italie, l'Espagne, l'Autriche et, pour la première fois en trois éditions, l'Allemagne.

1 Que font les Belges cet été? 79pc des Belges ont l'intention de partir en vacances pendant l'été contre 70pc l'an dernier (plus proche évidemment des événements du 11 septembre 2001). Exactement la même proportion qu'au plan européen (contre 78pc en 2002). Ceux qui sont le plus enthousiastes pour s'en aller? Les Autrichiens (85pc).

2 Où vont partir les Belges cette année? Vingt pc ont l'intention de rester en Belgique (13pc en 2002); 65pc de se déplacer en Europe (75pc en 2002) et 19pc hors d'Europe (7pc en 2002).

3 Que vont-ils dépenser? Vont dépenser plus de budget que l'an dernier, 19pc d'entre eux; autant, 63pc; moins, 8pc.

4 Les Belges ont-ils été influencés par le contexte mondial? Une grande majorité (81pc) a changé ses habitudes de destinations suite à l'épidémie de pneumonie atypique et 52pc en raison du conflit en Irak et de sa préparation. Soit que les vacanciers ne partent plus hors d'Europe, dans certains pays seulement ou, carrément, ne quittent plus la Belgique.

5 Que font les autres Européens? Ici aussi, l'épidémie de pneumonie constitue leur première source d'inquiétude: 72 pc ont modifié leurs projets, les Allemands étant le plus sensibles (72pc), les Français le moins (59pc). Et le conflit en Irak a fait varier 57pc des comportements, d'abord ceux des Allemands, une fois encore les plus influençables (72 pc), et le moins ceux des Français (41 pc).

Des facteurs extérieurs qui ont évidemment des répercussions sur les destinations sélectionnées par les uns et les autres: 52pc restent dans leur pays d'origine (pour 20pc de Belges, rappelons-le, ce qui s'explique peut-être d'abord par l'exiguïté de notre pays), 36pc gagnent un autre pays européen et 12 pc quittent l'Europe.

6 Que vont dépenser les Européens? Le même budget que l'an dernier, affirment 55pc d'entre eux; plus selon 23pc avec un pic haussier chez les Italiens (28pc). Ce sont les Belges qui ont augmenté le moins leurs dépenses (19pc).

© La Libre Belgique 2003

A.Ma.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Nouvelle obligation fiscale: les bénéficiaires effectifs seront désormais connus de tous

    Mieux vaut le savoir : les "bénéficiaires effectifs" des sociétés, associations sans but lucratif, fondations, trusts, fiducies ou entités juridiques similaires seront désormais connus de tous. Ce nouveau coup de canif au droit au respect de la vie ...

  2. 2
    Voici la raison pour laquelle Brussels Airlines mettra fin à sa liaison vers Mumbai le 6 janvier

    L'aventure de Brussels Airlines en Inde, c'est déjà terminé. La compagnie aérienne belge a ainsi annoncé qu'elle mettait un terme dès janvier prochain à sa ligne reliant Bruxelles à Mumbai, lancée en mars 2017. La raison ? "La liaison ne donne pas ...

  3. 3
    Dix ans après la crise financière: Fortis, la chute d'un géant de la bancassurance

    Si l'année 2008 est marquée, pour l'histoire, du sceau de la plus grave crise financière depuis les années 1930, les prémices de cette crise remontent à l'année précédente avec la défaillance, en juin 2017, de deux fonds spéculatifs de la banque ...

  4. 4
    Portrait
    Qui est Jacques Crahay, le nouveau patron de l'Union wallonne des entreprises?

    Personnalité plutôt discrète du monde des affaires en Belgique, Jacques Crahay devra s’habituer désormais à une plus grande exposition médiatique. Le patron de la société Cosucra est en effet désormais le nouveau président de l’Union wallonne des ...

  5. 5
    Vers la fin au cauchemar des sociétés dormantes à Bruxelles?

    Le parquet général de Bruxelles compte créer une plateforme de lutte contre les "sociétés dormantes" alors que près d'un tiers des sociétés ayant leur siège à Bruxelles n'ont pas déposé leurs comptes depuis trois ans, rapportent L'Echo et De Tijd ...

cover-ci

Cover-PM