Entreprise

Le groupe brassicole AB InBev a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice normalisé (attribuable aux porteurs de capitaux propres) de 1,95 milliard de dollars (1,59 milliard d’euros), en hausse de 22 %. Le bénéfice sur l’ensemble du premier semestre atteint quant à lui 3,63 milliards de dollars (2,96 milliards d’euros), en progression de 31,5 % par rapport au premier semestre 2011, a annoncé mardi AB InBev.

Les volumes totaux du géant brassicole s’élèvent à 194,86 millions d’hectolitres au cours du premier semestre, en légère hausse de 0,8 %. Par contre, l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) normalisé, étalon pour les prévisions internes, a reculé. Il s’est établi à 3,594 milliards de dollars (3,747 milliards un an plus tôt).

En cause : la baisse anticipée des livraisons aux grossistes aux Etats-Unis, une hausse des frais de distribution aux Etats-Unis découlant du lancement d’innovations ainsi qu’une augmentation générale des frais de transport au Brésil et aux Etats-Unis, détaille le groupe dans un communiqué.

En Belgique, le groupe a vu les volumes de ses propres bières diminuer de 11,4 % au deuxième trimestre et de 7 % sur les six premiers mois de l’année, " suite à une faible performance du secteur due à des conditions météorologiques extrêmement mauvaises comparé au printemps exceptionnellement chaud l’année précédente, ainsi qu’à une perte de part de marché limitée, causée par l’activité concurrentielle dans le secteur de la grande distribution ", explique-t-il. " Toutefois, les tendances de part de marché ont montré des signes d’amélioration au mois de juin. " Le groupe indique par ailleurs avoir enregistré sur les six premiers mois de l’année aux Etats-Unis " la meilleure performance du secteur depuis 2008 ", en raison notamment de conditions météorologiques favorables et d’une amélioration de la situation économique.

D’avril à fin juin, le groupe né fin 2008 de la fusion à 52 milliards de dollars entre le Belgo-Brésilien Inbev et l’Américain Anheuser-Busch (AB) a enregistré, avec son bénéfice net de 1,961 milliard de dollars, un résultat qui est largement au-dessus des attentes. Les analystes interrogés par DowJones tablaient sur un bénéfice net de 1,734 milliard de dollars sur la période. Cela n’a pas empêché le titre de céder plus de 3 % en Bourse de Bruxelles en raison de la faiblesse de l’opérationnel.

Pour rappel AB InBev a annoncé fin juin qu’il allait débourser 20,1 milliards de dollars pour s’offrir les 50 % du groupe mexicain Grupo Modelo, connu pour sa bière Corona. (Belga, AFP et Reuters)