Entreprise

La Commission européenne a infligé mercredi une amende de 997 millions d'euros au fabricant américain de puces Qualcomm pour abus de position dominante dans le domaine de l'électronique grand public. "L'entreprise a versé des milliards de dollars à un client majeur, Apple, pour que celui-ci ne s'approvisionne pas auprès de ses concurrents. 

Ces paiements n'étaient pas de simples réductions de prix, mais étaient effectués à la condition qu'Apple utilise exclusivement des chipsets (jeu de composants électroniques ou puces; ndlr) de bande de base de Qualcomm dans tous ses iPhones et ses iPads", a expliqué la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager.

En agissant de la sorte, Qualcomm a empêché d'autres entreprises de lui livrer concurrence sur le marché, enfreignant les règles européennes en la matière.

Elle a par ailleurs privé les consommateurs et d'autres entreprises "d'un choix élargi et d'une plus grande innovation, alors que le secteur se caractérise par une forte demande et un fort potentiel pour les technologies innovantes", a ajouté Mme Vestager.

Ces dernières années, Qualcomm a fait l'objet de condamnations par les autorités de plusieurs pays - Chine, Corée du Sud, Etats-Unis ou encore Taïwan - à propos de ses pratiques commerciales.