Entreprise

Michael O'Leary, le patron de Ryanair, a beau affirmer qu'il ne manque pas de pilotes, il fait en tout cas tout pour garder ceux qui sont en poste. Dans un mail interne dont « La Libre » a pris connaissance, la compagnie irlandaise va ainsi proposer un « bonus » historique de 12 000 euros à tous ses commandants de bord et de 6000 euros pour ses copilotes (faux indépendants ou non) qui restent au moins jusqu'à la fin du mois d'octobre 2018. L'une des conditions est notamment de pouvoir être disponible dix jours pendant leurs jours de congé. 

Les tarifs payés aux équipages lors des nuits passées hors de leurs bases d'affectation vont également être quasiment triplés et Ryanair s'engage à améliorer son système de réservation d'hôtel pour son personnel. Plusieurs pilotes nous expliquaient ainsi avoir dû payer avec leurs propres cartes de crédit des hôtels au confort discutable réservés par la compagnie. Tout cela confirme que la cause première des annulations massives de vols jusqu'à fin octobre (2000 vols en Europe, 270 en Belgique) de la compagnie irlandaise provient bien d'un manque de personnel. 

L'hémorragie est bel et bien là : récemment, 140 pilotes de Ryanair sont ainsi partis pour s'engager auprès de la compagnie Norwegian. D'après la presse irlandaise, ce sont 700 pilotes qui ont quitté la compagnie en 2017.