Entreprise

Le constructeur aéronautique et de matériels ferroviaires canadien Bombardier a annoncé jeudi le licenciement de quelque 5.000 employés (7,2% de sa masse sociale) d'ici 12 à 18 mois dans le monde afin de "rationaliser la structure" de l'entreprise en difficulté.

Le groupe établi à Montréal a également fait part dans un communiqué de la vente "d'actifs non stratégiques" totalisant environ 900 millions de dollars canadiens (602 millions d'euros), dont le programme de fabrication de son turbopropulseur Q400 et la marque Havilland, cédés pour quelque 300 millions de dollars à un fond d'investissement canadien.