Entreprise => Ce n’est pas un secret, depuis quelques années déjà, les dragueurs chinois sont de gros concurrents. Comment percevez-vous la puissance économique de ce pays ?

La Chine est dans une situation de surcapacités énormes et a l’intention d’inonder l’Europe de ses produits, par voie terrestre (rail) via la nouvelle route de la soie et par voie maritime (le projet "One Belt One Road"). Elle veut devenir une puissance maritime et construit énormément de ports. Sur le plan commercial, elle a une attitude conquérante et tout y va très vite. A l’inverse de l’Europe où tout va plutôt lentement. Si on ne fait rien, nos économies seront submergées par les produits "made in China". Les sociétés de dragage chinoises sont beaucoup plus grandes et puissantes que n’importe quel acteur du secteur en Europe.

D’où la suggestion faite par certains acteurs de s’unir.

Oui, c’est la stratégie de Boskalis qui estime qu’il vaudrait mieux fusionner pour faire face à ces mastodontes chinois. Mais l’Europe refuserait probablement un rapprochement entre deux dragueurs européens pour des raisons de concurrence. En général, l’Europe devrait assouplir ces lois de la concurrence car la Chine, elle, n’a pas de telles contraintes. Cela étant, nous ne sommes pas demandeurs d’un tel rapprochement avec un concurrent et nous souhaitons continuer à grandir de manière autonome. Je suis curieux de voir comment cela va évoluer. Et je parlerai peut-être différemment dans 5 ans si je vois des Chinois débarquer ici en Europe…

(...)