Entreprise Depuis l’âge de 17 ans, Alexandre Mars monte des start-up en série. La dernière en date est une fondation pour créer "de la richesse sociale". 9 décembre 1974 : naissance d’Alexandre Mars à Boulogne Billancourt, en France. 1996 : fonde A2X, société pionnière de publicité sur le net en Europe, tout en poursuivant ses études en économie et management des affaires à Paris Dauphine et à HEC. 2001 : lance Phonevalley, leader dans le marketing en ligne, revendue en 2007 à Publicis. 2006 : lance ScrOOn, système de management pour réseaux sociaux. 2007 : s’installe à New York pour diriger Phonevalley. 2013 : revend ScrOOn à Blackberry. 2014 : se lance dans la philanthropie avec la Fondation Epic, pour l’aide à l’enfance défavorisée. Rencontre.

C’est ce qu’on appelle une belle reconversion. A 40 ans, le Français Alexandre Mars met fin à une foudroyante carrière de 20 ans dans la téléphonie mobile et Internet. Mais cet entrepreneur né ne raccroche pas pour autant. Son savoir-faire, il l’investit autrement, à travers la Fondation Epic, qu’il finance personnellement, à hauteur de deux millions de dollars par an. C’est l’aboutissement d’une promesse, qu’il s’est faite à l’adolescence, influencé par une maman altruiste qui lui a appris à penser aux autres. "Très tôt, j’ai compris que sans argent, on n’a pas de pouvoir", explique-t-il. Une philosophie qui va le mener loin.

La suite à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)