Entreprise

Jack a fait son apparition, lundi, sur la page Facebook de Proximus. "Quelques milliers d’abonnées" de l’opérateur ont en outre reçu un "Jack" par SMS… Jack ? Derrière ce prénom, on trouve Jack Media, start-up créée en 2015 par Jack Abrams. Depuis le printemps dernier, la direction est assurée par Michel Tombroff, l’ex-CEO de Softkinetic, société rachetée l’an dernier par Sony.

Jack Media a conçu une application de messagerie tout à fait originale puisqu’elle se profile comme l’anti-Snapchat. Le principe de Jack est le suivant : l’app vous permet d’envoyer des messages (texte, photo, vidéo) qui ne pourront être lus par le destinataire que quand vous l’aurez décidé ! "Notre appli vise à redonner aux gens le goût d’attendre", résume M.Tombroff.

Levée de fonds en vue

Croisé en juin au salon Viva Technology, à Paris, M. Tombroff nous avait laissé entendre qu’un premier partenariat avec un opérateur belge était en vue. C’est donc chose faite, depuis hier, à travers un concours. Pour la jeune start-up, cette première expérience "business-to-business" est importante. "Ça valide notre technologie et l’intérêt du secteur des télécoms et, à travers Proximus, ça nous donne accès à une plateforme marketing extraordinaire", se réjouit M. Tombroff.

La start-up s’était déjà fait remarquer par le groupe SFR en devenant lauréate du concours "Start’Up Innovation".

Jusqu’ici autofinancée, la start-up a entamé des discussions avec des fonds d’investissement. L’objectif ? Lever "quelques millions d’euros" à l’horizon du 1er trimestre 2017.