Entreprise

Les représentants de la maison de gestion Aberdeen étaient de passage à Bruxelles. Cette maison, qui a remporté deux prix sur les pays émergents lors de notre remise des Funds Awards 2011, développe une réelle expertise dans le domaine des émergents. Les récentes révoltes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ont quelque peu refroidi les investisseurs dans les pays émergents qui se sont davantage tournés vers les marchés développés. Pourtant, les pays émergents recèlent encore de belles opportunités.

"Les économies de ces pays sont solides et les bilans tant des Etats que des sociétés sont sains. Par contre, dans les pays développés, on a assisté à une dégradation des dettes gouvernementales. On constate que les politiciens asiatiques ont davantage de flexibilité pour gérer la croissance qu’en Europe, aux Etats-Unis ou au Japon. On remarque, dès lors, que le risque est plutôt concentré sur les pays développés" , relève Hugh Young, Head of Equities chez Aberdeen Asset Management. Une grande partie de la croissance des entreprises occidentales provient de leurs activités dans les pays émergents. En termes de risque, ces pays, et en particulier l’Asie, présentent un risque inférieur en matière d’investissements que certains pays développés. Ces pays affichent donc une meilleure croissance, une meilleure gestion de cette croissance, un risque maîtrisé et, cerise sur le gâteau, des valorisations qui sont raisonnables. "La qualité de ces marchés a fortement augmenté. Nous disposons de plus d’informations que par le passé, ce qui est beaucoup plus confortable pour nous. Cette situation est bien meilleure aujourd’hui que ce qu’elle n’a jamais été" , ajoute Hugh Young.

Les marchés asiatiques ont très bien performé en 2010, dopés par un grand nombre d’introductions en Bourse et beaucoup d’investisseurs ont pris leurs bénéfices en vendant une partie de leurs avoirs pour se replier sur les Etats-Unis.

Dans cette classe d’actifs, une région du monde attire cependant moins les regards. Il s’agit de l’Amérique latine. Cette région a, en termes de rendements, plus que quadruplé pendant la dernière décennie faisant d’elle la région la plus performante au monde ! On a assisté à de grands changements et à de belles améliorations dans ces économies avec des politiques gouvernementales plus rigoureuses, une relative maîtrise de l’inflation et du cours des devises. "Nous sommes très impressionnés par le développement des sociétés au Brésil, le management des sociétés a gagné en qualité et les données démographiques de ce continent soutiendront encore la croissance de ces pays. Ils ont une population jeune procurant une force de travail importante et une augmentation des revenus. La population en âge de la retraite par rapport à la population globale est beaucoup plus limitée que dans nos pays" , ajoute Hugh Young. Compte tenu de ces données, ces pays sont beaucoup moins dépendants des pays développés pour assurer leur croissance que par le passé.