Entreprise

L'assureur français Axa a annoncé mercredi avoir levé 2,75 milliards de dollars à l'occasion de l'entrée à Wall Street de sa filiale américaine, Axa Equitable Holdings, soit moins que prévu initialement.

Même si l'argent récupéré dans cette opération est inférieur au montant sur lequel avait misé le groupe, il s'agit de la plus importante introduction en Bourse de l'année sur la place new-yorkaise, devant la société brésilienne de services financiers PagSeguro (2,3 milliards de dollars en janvier) et la plateforme de vidéos iQiyi, filiale du Chinois Baidu (2,4 milliards de dollars en mars), selon les données relayées par la plateforme du New York Stock Exchange.

Axa, qui avait envisagé une fourchette de prix comprise entre 24 et 27 dollars, a finalement fixé à 20 dollars le prix de l'action. Cela valorise sa filiale à 11,2 milliards de dollars.

La cotation des titres, qui seront échangées sous le symbole EQH, doit débuter ce jeudi sur le New York Stock Exchange. Au total 137,25 millions d'actions ont été proposées mais Axa se réserve la possibilité de vendre une vingtaine de millions d'actions supplémentaires dans un délai d'un mois.

L'assureur garde pour l'instant le contrôle de sa filiale en conservant environ 75% de ses parts.

L'argent levé dans cette opération doit financer en partie le rachat, pour plus de 12 milliards d'euros, du groupe XL, une société spécialisée dans l'assurance aux entreprises et basée aux Bermudes.

Les marchés avaient fraîchement accueilli l'annonce début mars de cette lourde acquisition, faisant alors chuter le titre d'Axa à la Bourse de Paris.

Cette opération s'inscrit pourtant dans le repositionnement stratégique du deuxième assureur européen.

Axa veut en effet - dans un contexte de taux bas peu favorables aux produits d'épargne - réduire la part de ses activités en assurance vie, épargne et retraite et muscler certains métiers porteurs comme l'assurance santé et les couvertures dommages pour les entreprises.

Lorsque l'assureur avait annoncé son intention d'acheter XL, il avait aussi souligné son souhait "d'accélérer le désengagement" de ses activités américaines existantes, via l'introduction en Bourse d'Axa Equitable "et de ses cessions ultérieures envisagées".

La filiale qui fera son entrée à Wall Street jeudi est composée d'AXA Equitable Life et d'une participation majoritaire dans la société de gestion d'investissement AllianceBernstein. Elle compte environ 12.200 employés et conseillers et gérait fin 2017 670 milliards de dollars d'actifs.