Entreprise

Bics, filiale internationale du groupe Proximus, vient d'annoncer la finalisation du rachat de la société américaine TeleSign pour 230 millions de dollars. Le deal avait été communiqué en avril dernier mais il devait encore avoir l'aval de différentes autorités américaines. La dernière de ces autorités, le Comité pour l'investissement étranger aux Etats-Unis (CFIUS), vient d'octroyer son feu vert à la transaction.

On l'ignore souvent mais Proximus, via sa filiale Bics (où on retrouve deux actionnaires minoritaires qui sont MTN et Swisscom), figure parmi les leaders mondiaux pour les services d'interopérabilité et de connectivit​é "wholesale" au niveau international. TeleSign, société basée à Los Angeles, a développé une plateforme de communication dans le "cloud" ("Communication Plaform as a Service" ou "CPaaS"). 

"La finalisation de cette acquisition donne naissance au plus grand fournisseur CPaaS de bout en bout au monde, qui réunit la plateforme de communications cloud de TeleSign, leader du marché, et l'un des principaux carriers internationaux au monde", peut-on lire dans un communiqué de Proximus. TeleSign compte, parmi ses clients, 20 des 25 principaux sites web et applications mobil​es au niveau mondial. Son métier principal est de sécuriser plusieurs milliards de comptes d'utilisateurs finaux.


Les résultats financiers de TeleSign seront intégrés dans les résultats financiers consolidés de Bics à partir de ce 1er novembre 2017. TeleSign es une société rentable qui, en 2016, a réalisé un chiffre d'affaires de l'ordre de 100 millions de dollars.

TeleSign continuera à opérer de manière indépendante en tant que filiale à 100% de Bics, sous la marque TeleSign. L'entreprise restera également sous la direction de son patron actuel, Aled Miles. Daniel Kurgan, administrateur délégué de Bics, présidera le conseil d'administration de TeleSign.