Entreprise BNP Paribas Fortis, la première banque du pays, a affiché au premier semestre de cette année un bénéfice net de 934 millions d’euros, en recul par rapport au chiffre de 1,05 milliard engrangé lors de la période correspondante de 2017. Mais comme l’a souligné hier lors d’une conference call Max Jadot, le patron de la filiale belge de BNP Paribas, la comparaison est trompeuse car "cette décroissance est principalement due à des éléments exceptionnels". Durant le premier semestre de l’an dernier, BNP Paribas Fortis avait en effet dégagé des revenus exceptionnels à la suite de la vente d’un shopping commercial situé en Espagne au groupe français Klépierre, d’un fonds de private equity et d’une participation dans une société de biotech basée à Charleroi.
(....)