Entreprise

BNP Paribas Fortis a proposé un plan de départ anticipé à 200 managers, écrivent jeudi L'Echo et De Tijd. La banque entend se défaire d'environ un cadre sur six d'ici 2020. L'objectif serait de rattraper un certain "retard" du côté des cadres, car ce groupe de travailleurs diminue moins rapidement que le reste des effectifs. La première banque du pays compte actuellement quelque 1.200 cadres de direction.

L'emploi est en baisse constante dans le secteur financier en raison de la digitalisation, de la concurrence de pays moins chers en matière de coût du travail et de la faiblesse persistante des taux d'intérêt

Pour pouvoir bénéficier du plan de départ anticipé de BNP Paribas Fortis, les managers doivent avoir au moins 57 ans et 20 ans d'ancienneté. Ils percevront alors 50% de leur rémunération fixe complétée d'une allocation de l'Onem (crédit-temps de fin de carrière).