Entreprise

Le géant bancaire mutualiste BPCE a annoncé mercredi souhaiter racheter les activités de financement spécialisés de sa filiale Natixis pour un montant de 2,7 milliards d'euros.

Dans un objectif de simplification de son organisation, le groupe BPCE envisage d'intégrer au sein de BPCE SA, les activités d'affacturage, de cautions et garanties, de crédit-bail, crédit à la consommation et titres de sa filiale Natixis, selon un communiqué.

"Cette opération se traduirait par le versement aux actionnaires de Natixis d'une distribution exceptionnelle pouvant atteindre 1,5 milliard d'euros, sauf projet d'acquisition importante d'ici à la clôture de la transaction", est-il souligné.

Elle rendrait ainsi "le bilan de Natixis plus manoeuvrable et lui permettrait de réagir plus vite dans un environnement de marché qui requiert toujours plus d'agilité", a indiqué le patron de Natixis François Riahi, cité dans le communiqué.

En se délestant de ces activités, coûteuses en fonds propres, Natixis compte accélérer son développement dans la gestion d'actifs.

Cette transaction lui permettrait d'investir "ainsi jusqu'à 2,5 milliards d'euros sur la durée de son plan stratégique New Dimension" courant jusqu'en 2020, contre un milliard initialement prévus.

En 2018, Natixis, seule filiale côtée en Bourse du géant BPCE, a su tirer avantage de l'instabilité des marchés en faisant nettement augmenter ses recettes dans la gestion d'actifs.