Entreprise

Les négociations sociales autour de l'amélioration des conditions de travail des postiers vont reprendre ce lundi matin à bpost. La direction et le syndicat CSC ont confirmé l'information dimanche.

La direction exigeait que toutes les actions spontanées de blocage des centres de tri et de distribution, entamées dès la fin de la grève tournante par secteur qui a eu lieu du 7 au 13 novembre, soient levées afin de se remettre autour de la table. C'est chose faite depuis vendredi soir.

Des débrayages isolés ne sont toutefois pas à exclure lundi puisque des postiers ont lancé sur les réseaux sociaux un appel à se rassembler dès 10h devant le siège social de bpost à Bruxelles.

Le mécontentement du personnel reste fort après la conclusion lundi dernier d'un préaccord social reprenant une série de propositions faites par la direction de bpost pour résoudre les problèmes de sous-effectifs, de charge de travail et de pénibilité dénoncés par les syndicats en front commun.

Pour beaucoup de postiers, dont les affiliés aux syndicats socialiste et chrétien qui ont rejeté le texte, ces mesures sont insuffisantes.

Les deux journées de concertation de lundi et mardi, prévues depuis plusieurs jours, au départ pour discuter du financement des propositions de bpost, sont donc maintenues mais elles serviront plutôt à retravailler le préaccord.