Entreprise La première compte engager 750 personnes, dont 350 à Bruxelles, et la seconde 247 nouveaux collaborateurs.

Bonne nouvelle sur le front de l’emploi dans le secteur aérien belge. Coup sur coup, hier, en l’espace de quelques heures et dans un secteur qui affiche toujours une très belle croissance, les compagnies Brussels Airlines et TUI fly ont annoncé leur volonté d’engager du personnel supplémentaire.

Commençons par Brussels Airlines. La première compagnie de l’aéroport de Bruxelles s’attend à engager 750 nouveaux collaborateurs en 2018, dont 350 pour Bruxelles. Les autres seront basés à Düsseldorf, ville depuis laquelle Brussels Airlines opérera des vols long-courriers pour le compte d’Eurowings. Les engagements concerneront à la fois de nouveaux postes et des remplacements, selon un porte-parole. La plupart des emplois seront pour des hôtesses, des stewards et des pilotes. Brussels Airlines emploie actuellement plus de 3 500 personnes. La compagnie appartient désormais au groupe Lufthansa, qui a annoncé lundi vouloir engager plus de 8 000 travailleurs.

La deuxième compagnie aérienne belge, TUI fly, avait annoncé plus tôt dans la journée être à la recherche de 250 nouveaux collaborateurs pour sa prochaine saison d’été, ce qui portera ses effectifs à 1 400 personnes. Les profils recherchés vont d’hôtesses de l’air et stewards (160) à pilotes (64) en passant par des ingénieurs (23). Ces recrutements s’expliquent par le développement des activités de la compagnie qui accroît son nombre de destinations et ses fréquences de vol pour l’été prochain. TUI fly va ajouter cinq nouveaux avions à sa flotte qui en comptera dès lors 32. (Avec Belga)