Entreprise

"Ce qui arrive aujourd'hui chez Brussels Airlines est la suite d'une décision stratégique prise il y a 10 à 15 ans. Je pense que nous agissons aujourd'hui de manière bien plus stratégique en ce qui concerne nos participations publiques", a indiqué le vice-Premier Alexander De Croo (Open Vld) lundi soir sur le plateau de l'émission "De afspraak", sur Canvas (VRT). 

Le ministre Open Vld a rappelé que Lufthansa était monté à bord de Brussels Airlines à un moment où l'entreprise faisait face à des difficultés importantes. Il apparait également qu'il est actuellement difficile pour toutes les "petites" compagnies aériennes de survivre, comme les cas d'Air Berlin et d'Alitalia l'ont montré.

En revanche, Alexander De Croo ne voit pas la même chose se passer dans le futur pour des entreprises publiques ou ayant l'Etat comme actionnaire majoritaire, comme bpost ou Proximus. La stratégie pour ces entités est claire, a-t-il souligné. "Le but est qu'elles absorbent d'autres entreprises, et non qu'elles soient elles-mêmes absorbées". Au vu de leur rôle économique stratégique dans le pays, "il est important que leur centre décisionnel soit maintenu au pays". "Je ne veux pas dire que l'Etat doit rester absolument actionnaire majoritaire, mais il est essentiel de garder un centre décisionnel", a estimé Alexander De Croo.