Entreprise

C'était attendu, et c'est chose faite, la brasserie "Aux Armes de Bruxelles" sera reprise par son voisin d'en face, "Chez Léon". Tout le personnel qui y travaille pourra, s'il le souhaite, conserver sa place.

Les conventions pour la reprise ont été signées ce mercredi en fin d'après-midi avec Rudy Van Lancker, le patron du restaurant Chez Léon, a indiqué Christian Bouchat, secrétaire régional de la FGTB pour l'horeca bruxellois.

La curatrice en charge du dossier lui a officiellement confié la gestion du fonds de commerce. Un bail a été signé avec le propriétaire du bâtiment. L'ensemble des travailleurs seront repris. Des travaux vont être entrepris. Il sera notamment question de ravaler la façade et de remplacer la cuisine. Le restaurant devrait pourvoir rouvrir entre le 20 et le 30 juillet.

Reprise des travailleurs, l'élément clé

Pour rappel, une douzaine de restaurants gérés par les frères Beyaz ont récemment été déclarés en faillite. La désignation de ce repreneur pour la brasserie Aux armes de Bruxelles était pressentie depuis quelques semaines. L'offre de Rudy Van Lanckerde, si elle n'était pas la plus élevée, avait le mérite de garantir la reprise de tous les travailleurs.

Les propositions faites ont été exposées lundi aux employés, qui y adhèrent à une très large majorité. "Rudy Van Lancker est sûrement un des plus corrects patrons dans l'horeca à Bruxelles", estime un des représentants des travailleurs. "Il y a plus de 100 travailleurs au restaurant Chez Léon. Ils sont tous à temps plein. Ils sont payés avec un pourcentage de la recette. Sa gestion est totalement transparente et il transmet toutes les informations. C'est un Bruxellois qui honore Chez Léon une tradition familiale".