Entreprise

Et oui, c’est la crise pour tout le monde mais un peu plus pour certains quand même. Les chiffres de la production industrielle publiés par Eurostat cette semaine ne font que démontrer ce que la rue à clairement perçu : l’Europe - et plus exactement la zone euro - connaît, un déficit de croissance de la production industrielle depuis le troisième trimestre de cette année au point de revenir au plancher de l’an dernier à -2,5 %. Cela traduit effectivement les chiffres record de faillites ou de fermetures d’entreprises qui vont encore se traduire dans l’évolution du Produit intérieur brut (PIB). Cela dit, le risque d’une croissance proche du zéro que nous vivons en Belgique notamment, n’est pas grand-chose à côté de ce que vivent les Grecs depuis trois ans ou à côté de ce que sont en train de vivre les Espagnols. On comprend mieux pourquoi ce sont surtout les pays du Sud qui ont voulu manifester leur inquiétude et leur ras-le-bol face au développement des politiques d’austérité.