Entreprise

"A la suite de la demande du CSA, et du communiqué du ministère de la Culture qui a précisé que les programmes des chaînes gratuites devaient être gratuits pour les clients servis par satellite, le groupe Canal+ va rétablir le signal dans la soirée" aux clients de ses offres satellitaires, dont TNT Sat, a annoncé dans un communiqué le groupe de télévision payante.

"Nous avons obtenu que Canal+ rétablisse le signal satellite de TF1 dans la nuit", ce qui devrait intervenir "au plus tôt à partir de 23h", a précisé à l'AFP le président par intérim du CSA Nicolas Curien, qui avait appelé mardi les deux groupes à résoudre leur différend au plus vite.

"C'est un résultat obtenu par le dialogue et non par la contrainte", s'est-il félicité, soulignant que le CSA, qui a auditionné des responsables des deux groupes ce mercredi, "était essentiellement préoccupé de la situation des abonnés TNT Sat".

"Le signal de TF1 vient à l'instant (23h) de revenir", "TF1 de retour", "Merci à Canal+ d'avoir remis le signal", "Il est 23h01, ON EST S-A-U-V-É !", ont tweeté des utilisateurs peu après 23h.

"C'est une bonne nouvelle, je me félicite de cette décision responsable", a salué la ministre de la Culture Françoise Nyssen.

Canal+ avait cessé de diffuser dans la nuit du 1er au 2 mars les chaînes gratuites de TF1 sur ses offres, en raison d'un bras de fer commercial avec le groupe de télévision privé. TF1 souhaite obtenir une rémunération de la part des opérateurs qui retransmettent ses programmes alors qu'il les fournissait jusqu'ici gratuitement.

Chute de l'audimat

La coupure du signal de TF1 par Canal+ a fait chuter les audiences de TF1 depuis vendredi, selon Médiamétrie. Le journal télévisé de France 2 est passé devant celui de TF1 ces derniers jours, avec un écart de près d'un million de téléspectateurs mardi soir (5,7 millions contre 4,8 millions).

Le geste d'apaisement de Canal+ ne met cependant pas un point final au bras de fer.

La filiale de Vivendi n'a pas accepté pour le moment de rétablir le signal de TF1 à ses abonnés non-satellitaires, c'est-à-dire qui reçoivent ses services via des lignes ADSL ou fibre. Des abonnés moins nombreux que ceux par satellite.

En outre, les opérateurs de télécoms Free et Orange, auxquels TF1 veut aussi imposer une rémunération contre la diffusion de ses chaînes, envisagent eux aussi de couper le signal à leurs abonnés, ce qui aurait un impact beaucoup plus considérable.