Carinox rebaptisé ArcelorMittal

Philippe Lawson Publié le - Mis à jour le

Entreprise

Après un premier rendez-vous avorté en juin, Lakshmi Mittal, patron et propriétaire du groupe ArcelorMittal, était en visite jeudi sur le site de l'aciérie Carinox à Châtelet (Charleroi). Une occasion pour l'homme fort du leader mondial de l'acier de découvrir l'outil élevé, lors de sa construction, au rang de pôle inox d'Arcelor. C'était avant l'OPA de l'homme d'affaires indien sur le sidérurgiste européen qui avait un temps envisagé de se séparer de Carinox.

Aujourd'hui, la donne a changé et même si le marché de l'inox n'est pas en bonne santé, en raison notamment des fluctuations du prix du nickel (matière première de base de l'inox), Lakshmi Mittal se veut aujourd'hui rassurant. "Mon objectif est de conserver la branche inox au sein du groupe. Je ne suis pas venu aujourd'hui avec un plan d'investissement précis, mais nous saisirons toutes les opportunités pour développer l'inox. Nous devons aussi réduire les coûts pour être plus compétitif", nous a confié M. Mittal, après la visite et visiblement satisfait des performances du site. Une augmentation de la productivité est aussi à l'ordre du jour. "C'est le 25e site que je visite, j'ai rencontré un personnel motivé et je suis content des progrès effectués", sourit-il.

ArcelorMittal Châtelet

Quelques minutes plus tard, il s'engouffre dans son hélicoptère privé avec deux membres de la direction d'ArcelorMittal et un pilote anglais aux commandes. L'appareil décolle sous le regard admiratif d'agents et de quelques cadres du site. Cap sur ALZ (Genk), le 26e site à visiter, et qui forme avec Carinox et le site d'Ugitech (Ugine en France), la branche inox du groupe en Europe. Le grand patron parti, Carinox reprend le cours normal de ses activités. L'usine passera, dans les tout prochains jours, une nouvelle étape (symbolique, mais un brin significatif). Elle sera rebaptisée ArcelorMittal Châtelet pour marquer son appartenance à la famille du groupe. Le premier responsable l'a d'ailleurs confirmé aux syndicats avec qui il a eu une brève entrevue.

Syndicats satisfaits

Les représentants des travailleurs lui ont d'ailleurs remis, au passage, un cahier de revendications (anglais/français). "Nous voulons être fixés sur l'avenir d'Industeel, Carinox, l'aval et la décaperie. Il nous a répondu que pour lui, il était clair que l'inox reste au sein du groupe et qu'il fera tout pour améliorer sa compétitivité", nous a déclaré Serge Casciato, président de la délégation syndicale Setca de Carinox.

A en croire Bernard Hebeisen, directeur du site, ArcelorMittal Châtelet a terminé sa phase de montée en puissance et produit aujourd'hui entre 600 000 et 700 000 tonnes d'acier par an. "Nous sommes en mesure de produire le million de tonnes prévu, mais nous devons aussi tenir compte du marché", dit-il.

Le site qui a démarré ses activités en 2005 (inauguration en février 2006) emploie environ 800 travailleurs et a nécessité un investissement de 241 millions d'euros. Il souffre moins du problème du nickel, car il produit principalement de l'acier "ferretique" (inox pauvre en nickel).

Philippe Lawson

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Chronique
    Des risques climatiques sans frontières

    Les interdépendances entre États génèrent des menaces particulières. Notre pays est particulièrement exposé aux effets indirects du changement climatique.

  2. 2
    Vidéo
    Pourquoi la famille Blokker veut vendre ses actions ? Et à qui ?

    Les finances du groupe Blokker ne sont pas brillantes ; ce n’est un secret pour personne. La Libre s’en faisait l’écho le 23 octobre et rapportait les inquiétudes du personnel belge francophone des magasins quant à l’avenir de l’enseigne à court ...

  3. 3
    Une montre belge au poignet de Macron, Merkel et Trump pour le centenaire de l'armistice

    C'est une maison horlogère belge qui a été choisie pour imaginer une montre hommage à l'occasion du centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
    Si la Belgique est surtout connue à l'étranger pour ses frites et ses bières, ...

  4. 4
    Sodexo doit payer 3,2 millions d'euros à la Flandre

    Le fournisseur de services en ressources humaines Sodexo doit s'acquitter d'une nouvelle amende de 3,2 millions d'euros vis-à-vis de la Flandre parce qu'il n'a pas réussi à convaincre les Flamands de passer massivement aux titres services ...

  5. 5
    Pour Lufthansa, Brussels Airlines n’existe plus…

    Brussels Airlines est-elle morte ? Si l’on s’en tient uniquement aux derniers résultats publiés par Lufthansa, qui a racheté la totalité de la compagnie belge début 2017, la réponse est oui. Le nom de Brussels Airlines n’est ainsi évoqué nulle part ...

cover-ci

Cover-PM