Entreprise

"Nous avons reçu la confirmation que le plan de Carrefour est à prendre ou à laisser. Ils appliquent à la lettre leurs plans", a confié lundi le secrétaire de la CNE flamande, Chris Van Droogenbroeck. "Ils voient bien un avenir pour Carrefour en Belgique, mais en recourant à la franchise", a-t-il ajouté.

Selon le secrétaire du Setca flamand, Jan De Weghe, il est de plus en plus clair que c'est davantage que 1.672 emplois qui seront perdus. Il a notamment évoqué les magasins qui seront franchisés ou cédés au groupe Mestdagh. "Sous quelles conditions de travail cela sera-t-il organisé? ", s'est-il notamment interrogé.

Les syndicats exigent de la direction du groupe qu'elle réponde à une série de points centraux, à savoir un plan commercial solide, une direction correcte, et aucune dégradation des conditions salariales et de travail.

Les réponses à ces questions devraient être livrées ce mercredi à l'occasion d'un nouveau conseil d'entreprise, a promis la direction. Si les syndicats devaient trouver ces réponses insuffisantes, des actions pourraient être menées ce week-end.