Entreprise

La partie variable du salaire du middle et du top management de bpost est désormais conditionnée au taux d'absentéisme à court terme mesuré chez les travailleurs qu'ils chapeautent, d'après un article paru mardi dans Le Soir. Plus les employés et ouvriers du groupe enregistreront d'absences de courte durée (un mois maximum), moins leurs supérieurs gagneront d'argent, détaille Le Soir. L'indicateur dit de "bien-être" influe pour 15% sur la partie modulable de leur salaire.

Bpost a mis en place cette mesure après avoir mesuré une corrélation directe "entre le taux d'engagement et de satisfaction client, le niveau de stress et les absences de courte durée dans l'entreprise".

L'objectif est donc d'encourager les supérieurs à prendre des mesures pour améliorer le bien-être au travail et par ricochet réduire l'absentéisme de moins de 30 jours dans l'entreprise.