Entreprise

Le spécialiste des produits tréfilés Bekaert a enregistré, au premier semestre, un chiffre d'affaires en hausse, à 2,157 milliards d'euros (+3% par rapport au premier semestre 2017) mais un bénéfice avant intérêts et impôts (ebit) en baisse, à 111 millions d'euros (-37%), indique vendredi le groupe dans un communiqué. "La croissance solide des volumes (+3,9%) et l'effet conjugué de la répercussion des hausses du prix du fil machine et de l'effet prix-mix (+5,4%)" ont stimulé la croissance organique du chiffre d'affaires. "Cette croissance a été partiellement annihilée par des mouvements de change adverses (-4,5%) et l'incidence des désinvestissements (-1,9%)", précise Bekaert.

"Nous reconnaissons que nos performances ont été affectées plus que prévu et nous accélérons nos actions visant à améliorer progressivement notre niveau de rentabilité. (...) Nous déterminons actuellement les mesures correctives à prendre visant les entités sous-performantes et continuons d'examiner le potentiel de toutes nos activités afin d'optimiser notre portefeuille d'activités", souligne le groupe.

Bekaert note encore qu'il ne sera "pas en mesure d'atteindre le même niveau de rentabilité de l'année dernière pour l'ensemble de l'exercice 2018".

Vendredi dernier, un avertissement sur résultats lancé par le spécialiste des fils d'acier s'était traduit par un recul de plus de 25%, à 20,52 euros, après avoir annoncé réviser à la baisse ses perspectives pour 2018. L'action Bekaert est ainsi retombée à son niveau le plus bas depuis plus de cinq ans.