Entreprise

La décision a été prise vendredi dernier par le gouvernement bruxellois. Le projet commercial "Just under the sky" - porté par Equilis (groupe Mestdagh) et situé au quai des Usines à Bruxelles - a obtenu un certificat d’environnement, étape indispensable à l’obtention d’un permis. Pour rappel, le projet, qui prévoit la construction d’un pôle de grands commerces et de loisirs (50000 m2 au total) à proximité du pont Van Praet, a reçu de vives critiques du monde associatif, depuis sa première ébauche en 2008. Le futur complexe, qui devrait coûter la bagatelle de 140 millions d’euros, porte un lourd héritage : celui de s’installer sur le site des anciennes usines Godin, l’un des premiers grands lieux industriels de Bruxelles. Et si un compromis avait été trouvé avec les autorités publiques pour conserver une partie du patrimoine industriel de Godin, diverses associations continuaient d’émettre de grosses réserves sur le projet. Avec ce certificat, "Just under the sky" prend donc ses "concurrents" du Nord de Bruxelles - Uplace (Machelen) et Neo (Heysel) - de vitesse. Même s’il est vrai que le projet du groupe Mestdagh se différencie assez fortement des deux autres. Reste que "Just under The sky" n’a pas encore atteint le septième ciel. Les écolos, tant néerlandophones que francophones, ont émis des conditions "très strictes" pour l’obtention du permis. Les verts veulent un plan de mobilité drastique afin "qu’un maximum de 50 % des visiteurs viennent en voiture" jusqu’au nouveau centre commercial. Le plan prévoit notamment le remboursement des tickets de transports publics ou encore la création d’un parking à vélo de 250 places.