Entreprise

Les 180 passagers de Thomas Cook qui avaient subi un retard de 8 heures après une collision entre un avion et un ambulift ont été indemnisés par la compagnie, indique Test-Achats sur son site internet. 

L'association de défense des consommateurs avait intenté dans ce cadre la première action en réparation collective en Belgique. Test-Achats avait introduit cette "class action" en octobre 2015 auprès du tribunal de première instance de Bruxelles. Il s'agissait de la première procédure du genre en Belgique. Une action en justice d'un grand nombre de personnes contre une entreprise ou institution est possible depuis 2014 dans le pays.

Le 23 mars 2015, près de 200 passagers avaient dû attendre 8 heures à Tenerife après qu'un appareil était entré en collision avec un ambulift sur le tarmac. Les compagnies aériennes sont tenues d'indemniser les passagers à hauteur de 400 euros pour tout retard de plus de trois heures, invoquait Test-Achats. Thomas Cook, de son côté, se retranchait derrière des "circonstances exceptionnelles", qui constituent une exception dans la législation européenne.

En cours de procédure, Thomas Cook a finalement proposé d'indemniser les passagers lésés et de leur octroyer 400 euros, note Test-Achats. Le juge a ensuite mis fin à la procédure.

Thomas Cook a confirmé l'information sans ajouter de commentaire.