Entreprise

Le groupe américain Coca-Cola a choisi le Japon pour commercialiser une première boisson alcoolisée, sorte de cocktail pétillant, proche de breuvages en vogue et que goûte volontiers le public féminin japonais. C'est la première fois que le groupe âgé de 125 ans ose proposer une boisson alcoolisée, après avoir abandonné en 1983 la vente de vins héritée du rachat de Taylor Wines en 1977.

Trois variantes citronnées et plus ou moins alcoolisées de "Lemon-Do" sont proposées pour cette nouvelle boisson qui appartient à la catégorie "chuhai", souvent basée sur un alcool distillé appelé "shochu", gazéifié et accommodé à différentes saveurs de fruits.

Dans un premier temps, Lemon-Do ne sera cependant vendu que sur l'île de Kyushu (sud-ouest).

"Il s'agit d'un essai, dans une région qui représente un marché important", a précisé Masaki Iida, porte-parole de Coca-Cola au Japon.

Les boissons "chuhai" ne sont pas très fortes (entre 3 et 9%) et sont appréciées des jeunes et des femmes.

Les ventes de breuvages faiblement alcoolisés tendent à augmenter ces dernières années, particulièrement les coktails de ce type.

Coca-Cola arrive toutefois sur un marché déjà bien encombré, tous les grands fabricants de boissons nippons (Asahi, Suntory, Kirin, etc.) proposant déjà une très grande variété de "chuhai".

Pour Coca-Cola, il s'agit d'élargir sa gamme de produits afin de moins dépendre de ses sodas sucrés.