Entreprise Arnarqué par des escrocs chinois, le n°2 du champagne a perdu près d’un million d’euros. Il poursuit en justice la banque ING au civil et au pénal.

L’affaire a fait grand bruit à la fin du mois dernier. Chez nous d’abord, à l’étranger ensuite. Il faut dire qu’elle oppose deux acteurs bien connus du grand public : la banque ING et le numéro deux du champagne Vranken-Pommery. Lors de l’été 2015, la filiale belge de distribution du groupe champenois a été victime d’une fraude dite "au président" pour un montant de 800 000 euros. Aujourd’hui, le patron du groupe, Paul-François Vranken, reproche à la banque de dépôt de ne pas avoir été suffisamment vigilante.

...