Entreprise

Contrairement à un Jean-Paul Votron, l’ex-patron de Fortis, Axel Miller n’a pas disparu de la scène des affaires après avoir dû quitter Dexia fin-septembre 2008, alors que le groupe bancaire franco-belge était en pleine tourmente. Débarqué par les Français pour être remplacé par Pierre Mariani, cet ancien avocat d’affaires n’aura pas attendu longtemps pour prendre la tête de la société de bourse Petercam. Il n’y resta toutefois que quelques années, le temps de chercher à implanter une nouvelle organisation dans l’entreprise, au risque de ne pas se faire que des amis.

Nouvelle reconversion en 2013 pour Axel Miller qui devient le patron de D’Ieteren, un groupe familial crée en 1805 et importateur et distributeur des marques Volkswagen. "Quand je suis arrivé, j’ai passé une année avec l’équipe pour prendre le pouls des différentes activités. Ensuite, j’ai constitué autour de moi toute une équipe", raconte-t-il . Il est aussi administrateur chez Carmeuse, Duvel et Spadel, trois entreprises familiales belges, "un fil rouge".


Cela fait cinq ans que vous dirigez D’Ieteren. Quel bilan tirez-vous ?

(...)