Entreprise Entretien avec l'ex-directeur de rédaction de Gault&Millau Belgique, Philippe Limbourg.


Bruxelles est une terre de très chers restaurants par rapport à la Flandre, mais également à Paris, par exemple.

Je suis surpris du constat, car dans l’échelle des prix moyens, la Flandre a toujours été plus chère. Un menu gastronomiques 5 services (sans boissons), vous allez le payer entre 55 et 60 euros en Wallonie, autour des 60-65 euros à Bruxelles et entre 75 et 85 euros en Flandre. Cela tient à un niveau de vie moyen différent. Dans ma grille de lecture personnelle, j’ai toujours considéré que, dans un menu de plus de 3-4 services, si chaque plat est entre 10 et 15 euros, on est dans la bonne taille.

Les Flamands seraient-ils plus dynamiques culinairement parlant ?

C’est le message que Michelin veut faire passer en disant : "Il y a plus d’étoilés en Flandre, donc la Flandre est plus dynamique". Ceci, entre autres, parce que la Flandre investit dans sa notoriété à l’international. C’est pur "bullshit", et pur "commercial" de Michelin. Investir à l’international, cela va attirer qui ? Des blogueurs étrangers qui vont en parler à leurs copains du Michelin ? C’est bien, mais est-ce eux qui vont vous expliquer comment, à Aarschot, vous devez remplir votre restaurant avec une clientèle locale ? Je n’en suis pas sûr. Le problème, c’est que des inspecteurs Michelin belges, il n’y en a que trois, et trois Flamands. Ce qui explique sans doute aussi pourquoi il n’y a pas davantage de restaurants étoilés dans le Sud du pays… Trouvez-moi un restaurateur en Belgique qui, en quinze ans, a eu affaire à un inspecteur belge francophone. Bonne chance.

Quelles sont vos relations actuelles avec Gault&Millau, que vous quittiez fin 2017 ?

(...)