Entreprise

En préparation depuis près d’un an, la cession de la branche universitaire du groupe De Boeck s’est concrétisée, lundi. L’acquéreur n’est autre que le quatrième groupe d’édition français, à savoir la prestigieuse maison Albin Michel. Cette transaction, dont le montant n’a pas été communiqué, s’inscrit dans une stratégie de "vente par appartement" du groupe De Boeck menée par le fonds d’investissement Ergon Capital Partners III. Ce dernier, qui dépend du holding GBL d’Albert Frère, avait racheté De Boeck en avril 2011 au groupe français Editis.

En tant qu’investisseur "private equity", Ergon Capital n’avait pas vocation à s’enraciner chez De Boeck, dont le siège social se situe à Louvain-la-Neuve. Mais, avant d’envisager une éventuelle cession, Ergon a mené une opération de "carve out" (ou "détourage") qui a consisté à transformer les différents pôles du groupe De Boeck en trois sociétés anonymes distinctes : l’édition scolaire (De Boeck Education et Uitgeverij De Boeck), l’édition relative à l’enseignement supérieur (De Boeck Supérieur) et un pôle juridique-professionnel (avec les marques Larcier et Bruylant). L’ensemble pèse plus de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie environ 200 personnes.

En cédant De Boeck Supérieur à Albin Michel, Ergon Capital effectue donc une première cession. Tout indique que les deux autres sociétés seront également cédées dès qu’un ou plusieurs acquéreurs auront été trouvés.

Catalogue à haute valeur ajoutée

Hier, Pieter Lambrecht, Partner chez Ergon Capital, se disait "très heureux que De Boeck Supérieur puisse poursuivre son développement au sein d’une maison aussi réputée qu’Albin Michel". L’enthousiasme était également de mise chez Frédéric Jongen, directeur éditorial et désormais directeur délégué de De Boeck Supérieur au sein d’Albin Michel : "C’est une très bonne nouvelle dans la mesure où la volonté d’Albin Michel est de consolider nos activités au sein de leur propre pôle d’édition éducative."

Le catalogue de De Boeck Supérieur compte plus de 1 500 titres et plus de 900 auteurs. Il couvre les domaines du savoir en économie et gestion, en sciences humaines, en sciences et techniques, ainsi qu’en sciences médicales et paramédicales. De Boeck Supérieur édite également les traductions en langue française d’ouvrages de référence. Autant de domaines où le groupe Albin Michel n’avait pas encore de références à faire valoir. "Cette opération, a indiqué par voie de communiqué Guillaume Dervieux, président du Pôle éducation du groupe Albin Michel, nous donne une taille critique et une meilleure couverture disciplinaire" sur le marché du livre universitaire.

Dans l’immédiat, la trentaine de salariés de De Boeck Supérieur resteront dans les bâtiments néo-louvanistes du groupe De Boeck. Un déménagement est toutefois envisagé.