Entreprise

Le ministre des Télécommunications, Alexander De Croo, souhaite qu'un quatrième opérateur télécom soit actif sur le marché belge. Il veut profiter de la mise aux enchères des fréquences mobiles de l'an prochain pour faire venir ce nouvel acteur. Une partie de ces fréquences lui serait réservée. En plus des fréquences actuelles, dont les licences expirent en mars 2021, des nouvelles fréquences seront mises aux enchères, notamment pour l'utilisation de la 5G à partir de 2020.

Le bulletin belge en matière d'utilisation des données mobiles est plutôt faible, estime le ministre Open Vld, alors que les prix pour les données mobiles sont plus élevés qu'ailleurs.

Concurrence sur les prix

"En créant un espace pour un quatrième réseau mobile, nous veillons à ce qu'il y ait plus d'investissements, une concurrence sur les prix plus forte et donc des prix plus bas pour les consommateurs", a expliqué le ministre dans un communiqué en néerlandais.

C'est maintenant ou jamais, ajoute-t-il. Le spectre mobile sera mis aux enchères pour 20 ans. Un nouvel opérateur pourrait construire immédiatement un réseau 5G et pousser les autres à le suivre. A un prix raisonnable, il pourrait également accéder au câble et à la fibre optique.

La mise aux enchères pourrait rapporter 700 millions d'euros à l'Etat, estime le ministre. Le produit de la vente servira en partie à réduire la dette et ira pour l'autre partie aux Communautés.

Marché à 4, tout bénéfice?

Le porte-parole d'Alexander De Croo indique que dans les pays de l'OCDE et en UE, les consommateurs bénéficiant d'un marché à 4 opérateurs on pu obtenir en moyenne 3 fois plus de gigabytes pour 20 €, ce qui n'est pas négligeable.