Entreprise

Le patron de Delta Air Lines, Gerald Grinstein, a adressé jeudi une note aux salariés de la compagnie aérienne américaine indiquant qu'il présenterait un nouveau plan de sauvetage au conseil d'administration vers la fin du mois d'août, indique vendredi le quotidien d'Atlanta «Journal-Constitution». «Nous explorons un maximum de possibilités et je veux vous assurer que la stratégie que nous essayons de définir ne s'appuie pas que sur des réductions de salaires», a indiqué Gerald Grinstein dans cette note.

La pression augmente

Depuis son arrivée à la tête de la compagnie en janvier dernier, M. Grinstein a lancé un programme de restructuration de Delta. «Le fait que la pression qui pèse sur Delta augmente chaque jour n'est pas un secret. Nous travaillons donc quasiment jour et nuit à simplifier le mode de fonctionnement de cette compagnie», a-t-il poursuivi.

Pertes colossales

Delta, qui a perdu plus de 3 milliards de dollars ces 3 dernières années, a indiqué récemment qu'il pourrait recourir au dépôt de bilan si ses salariés ne consentent pas à des baisses de salaires. La troisième compagnie aérienne des Etats-Unis demande à ses seuls pilotes de réduire leurs salaires de 850 millions de dollars par an. Ces pilotes figurent, pour l'instant, parmi les mieux rémunérés de la profession. Le salaire moyen d'un pilote de Boeing 737 comptant dix ans d'ancienneté se situe à 253000 dollars par an pour Delta, contre 154000 pour American Airlines ou 143000 pour United, selon un site Internet spécialisé, airlinepilotpay.com.

A la Bourse de New York, les investisseurs commencent apparemment à nouveau à croire en l'avenir de la compagnie. Depuis le début du mois de mai, le titre Delta a recommencé à grimper de manière régulière.

© La Libre Belgique 2004