Entreprise

Une chronique d'Olivier Standaert.

Aux Etats-Unis, voilà qu’une entreprise mi-opportuniste (ou cynique ?), mi-alarmiste (ou réaliste ?), produit des gilets pare-balles pour écoliers. Pour les petits de l’école primaire, pour les ados, filles et garçons. Le site Web puise allègrement dans les faits récents ou plus anciens pour se justifier : trop de tueries, bien souvent dans les écoles.

Déjà 43 états où au moins un drame de ce genre a eu lieu sur un site scolaire, et 150 000 écoliers forcés d’y assister, depuis la tuerie de Columbine en 1999. Il y aura une prochaine fois, c’est acquis. Et donc, mieux vaut prendre les devants. Chacun peut s’y prendre comme bon lui semble, mais munir ses enfants d’un gilet pare-balles n’est-elle pas une des solutions les plus sûres avant de leur dire au-revoir à l’arrêt de bus ou devant l’école ?

(...)