Entreprise

Test-Achats et son association sœur italienne ont procédé à des contrôles sur les moteurs de trois modèles différents du groupe Volkswagen (VW) qui avaient été impliqués dans le scandale des manipulations d'émissions polluantes. Selon les résultats, les trois véhicules dégagent des émissions en oxyde d'azote (NOx) beaucoup plus importantes que celles indiquées sur le certificat de conformité. Les deux associations de défense des consommateurs ont constaté que les taux d'émissions de NOx sont supérieurs aux normes après la mise à jour du logiciel lors du test officiel d'homologation: +13,2% pour l'Audi Q5 TDI 2.0 110kW; +6,2% pour la Volkswagen Polo TDI 1.2 55kW; et +23,2% pour la Volkswagen Golf TDI 1.6 77kW.

"Une fois encore, les consommateurs ne reçoivent pas, après l'intervention du groupe VW, le véhicule pour lequel ils avaient signé", déplore Test-Achats.

L'organisation ajoute qu'une autre batterie de test met en évidence le fait que ces modèles n'auraient donc jamais passé les tests NEDC pour la norme Euro 5 sans le logiciel fraudeur.

Cette action de Test-Achats s'inscrit dans le cadre de la campagne #Dieselgate #Demandjustice. Entre 2009 et 2015, le groupe VW a installé des logiciels visant à réduire frauduleusement les émissions polluantes lors des contrôles sur quelque 11 millions de ses véhicules.