Entreprise

Barack Obama a exhorté mardi le Congrès à se pencher sur l'économie et la création d'emplois, quelques instants après l'adoption finale au Sénat d'un texte évitant un défaut de paiement aux Etats-Unis tout en prévoyant des réductions budgétaires.

Le président a rapidement promulgué le texte, quelques heures à peine avant l'ultime limite fixée par le Trésor mardi à minuit (mercredi 04H00 GMT). Les sénateurs ont approuvé le texte par 74 voix contre 26 au lendemain de son adoption à la Chambre des représentants par 269 voix contre 161.

La menace du défaut de paiement écartée au moins jusqu'en 2013, M. Obama a tancé le Congrès pour s'être lancé dans une guerre de tranchées sur les déficits et les dépenses publiques plutôt que de se concentrer sur le chômage.

"Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour faire croître cette économie et remettre l'Amérique au travail", a affirmé le président. "Tout le monde doit s'y mettre. Ce n'est que justice. C'est le principe pour lequel je vais me battre dans les prochaines phases de ce processus", a dit M. Obama dans une allocution.

Au Sénat, immédiatement après le vote, le chef de la majorité démocrate Harry Reid a fait écho au président: "Le travail numéro un du Congrès doit être de créer des emplois pour les Américains".