Entreprise Lors de l’AG, le président Robert De Metz a évoqué une lente décrue du bilan : 155 milliards en 2021.

Très peu d’actionnaires s’étaient déplacés hier pour assister à l’assemblée de Dexia. Les enjeux financiers sont, il est vrai, plus importants pour les contribuables belges et français que pour les actionnaires individuels. Lesquels ont tout perdu au fil de la crise bancaire. Cela en était tout à fait fini pour eux fin 2012 au moment de l’indispensable renflouage par les Etats belge et français. Depuis, ceux-ci détiennent près de 95 % du capital et gèrent ce qu’on appelle la "résolution" du groupe qui n’a pas plus rien d’une banque classique. Voyons ce qu’il faut retenir des explications données à l’assemblée.

1 - Quelle est la situation financière de Dexia ?
(...)