Entreprise

Ecolo veut entendre Vervotte en Commission de l'Infrastructure

L'information relative à l'inculpation de l'administrateur-délégué de Belgacom Didier Bellens est inquiétante. Cette nouvelle s'ajoute en effet à un contexte particulièrement pesant pour l'opérateur historique de la téléphonie belge actuellement soumis à de fortes pressions concurrentielles et budgétaires, dit Ecolo qui demande d'entendre la ministre des Entreprises publiques, Inge Vervotte (CD&V). "L'inculpation du CEO de Belgacom ne peut que fragiliser encore plus l'entreprise actuellement en proie à des résultats en baisse et pointée du doigt pour sa gestion des ressources humaines suite au départ de nombreux cadres dirigeants", disent les députés fédéraux Ronny Balcaen (Ecolo) et Stefaan Van Hencke (Groen!) dans un communiqué commun.

Dans ces circonstances, tout en respectant la présomption d'innocence et en laissant à la justice ses prérogatives, il est important que la Commission de l'Infrastructure puisse se réunir dans les meilleurs délais pour entendre la ministre des Entreprises publiques "sur les mesures qui sont prises pour assurer le fonctionnement normal et l'avenir de l'entreprise publique sur laquelle plane de plus en plus des menaces de privatisation totale", concluent les deux députés.

"Nous voulons interroger la ministre sur la situation de l'entreprise. Pour le reste, en ce qui concerne l'inculpation, nous estimons qu'il appartient à la Justice de faire son travail", disaient-on encore chez Ecolo.

Reynders demande un rapport circonstancié à la Loterie Nationale

Le ministre des Finances, Didier Reynders, qui exerce la tutelle sur la Loterie Nationale, a demandé jeudi un "rapport circonstancié" avec "une description claire et précise" de toutes les transactions financières et/ou immobilières ayant impliqué, au cours des 10 dernières années, la Loterie Nationale et Didier Bellens et/ou la Loterie Nationale et Belgacom. Le ministre a écrit au président du Conseil d'administration Jean-Marc Lietart et à l'administrateur délégué Ivan Pittevils après l'inculpation du CEO de Belgacom Didier Bellens. Dans un premier temps, on citait comme motif de cette inculpation une transaction immobilière avec la Loterie Nationale. "Compte tenu du caractère contradictoire des informations parues dans la presse, des suites qui pourraient être réservées à ce dossier au niveau du Parlement et de l'impact potentiellement très négatif sur l'image et l'intérêts de la Loterie Nationale si de tels faits devaient être avérés", Didier Reynders demande à MM. Lietart et Pittevils un rapport circonstancié avec une description claire et précise de "l'éventuelle transaction de 2006", et plus généralement sur toute les transactions immobilières ou financières qui auraient pu avoir été conclues au cours des 10 dernières années entre la Loterie Nationale, Belgacom (directement ou via ses filiales) et/ou Didier Bellens.