Entreprise

Ce n’est plus un "scoop", mais cela fait manifestement beaucoup de bien, dans le chef de la direction de Proximus, d’être rappelé : le groupe de télécoms, qui présentait vendredi ses résultats pour l’exercice 2015, a atteint ses objectifs de croissance - tant en termes de chiffre d’affaires que de résultat (Ebitda) - "un an plus tôt que prévu". Lors de sa nomination en janvier 2014, la patronne de Proximus, Dominique Leroy, avait défini une stratégie - "Fit for Growth" - dont l’ambition était de renouer avec la croissance opérationnelle et financière en 2016. Or, comme on le lira ci-dessous, cette croissance s’est concrétisée dès 2015.

La "Manager de l’année" n’est toutefois pas du genre à s’endormir sur ses lauriers. Avec elle, c’est droit devant ! "Une stratégie qui fonctionne ne doit pas être changée,a-t-elle assuré. Pour 2016, nous allons poursuivre nos efforts." Cette stratégie offensive passera par l’innovation ("nous voulons amener de nouveaux produits sur le marché") et l’intensification des investissements dans le réseau fixe (Proximus prévoit d’investir environ 950 millions d’euros cette année !).

Découvrez cet article en intégralité dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros par mois).