Entreprise

Une procédure pénale pour violation du secret professionnel a été lancée contre la juge Christine Schurmans, qui s'était désistée pour maladie avant l'arrêt de la cour d'appel dans la procédure contestant la vente de Fortis à BPN Paribas, indiquent mercredi Le Soir et La Libre Belgique.

Des soupçons d'influence du gouvernement sur la magistrature dans ce dossier ont mené vendredi le gouvernement d'Yves Leterme à démissionner.

Si la Cour de cassation nomme un magistrat instructeur et qu'il établit les faits, la magistrate encourt une peine de 8 jours à 6 mois de prison. "Cette procédure a été jointe à la plainte déposée par le député du Vlaams Belang Gerolf Annemans qui accuse la juge, son mari Jan De Groof et Yves Leterme de violation du secret", précise Jaak De Lentdecker, porte-parole du parquet général, dans les colonnes du Soir. Les poursuite contre les deux derniers cités n'aboutiront pas car ils ne sont ni fonctionnaires ni magistrats.

Le temps qu'une autre enquête - disciplinaire celle-là - suive son cours, la cour d'appel a suspendu la juge.