Entreprise

Selon les chiffres diffusés hier après bourse, le brasseur belge Duvel Moortgat a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 137 millions en 2010, en progression de 21,2 % par rapport à l’année 2009. Le bénéfice net consolidé augmente de 27,1 % pour atteindre 18,9 millions, a annoncé le groupe brassicole mardi après la clôture de la Bourse. Duvel Moortgat a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires dans "presque toutes ses bières sur ses marchés prioritaires".

Le chiffre d’affaires consolidé a augmenté de 21,2 %, dont 13,5 % proviennent de la croissance interne et 7,7 % de l’apport du groupe De Koninck, racheté en août 2010. Et encore ce groupe n’a-t-il été consolidé que sur cinq mois complets. Ce qui revient à dire aussi que l’exercice en cours devrait être favorablement influencé par l’apport de ce groupe sur l’ensemble de l’exercice 2011. Et cela, de la même manière que les bières Liefmans ont contribué pour la première fois sur un exercice complet aux résultats du groupe. La marque qui avait été repositionnée en 2009 a ainsi pu entamer une croissance propre au sein de la palette de bières portées par Duvel Moortgat. Le groupe poursuit donc la diversification de son offre avec, par exemple, la création de bières spéciales par la brasserie Bernard en Tchéquie, qui lui permet de poursuivre sa croissance en rayonnant en Europe centrale, en Scandinavie et au Royaume-Uni.

Sur les marchés d’exportation prioritaires - les Pays-Bas, la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis - le chiffre d’affaires a augmenté de 21,8 % en 2010. Les marchés non belges représentent 43,5 % du chiffre d’affaires du groupe.

La marque phare Duvel a renforcé sa popularité à l’étranger avec une croissance du chiffre d’affaires de 7,2 %. La croissance a été forte aux Pays-Bas, en France, en Grande-Bretagne et aux USA. Les bières Chouffe ont pour leur part poursuivi leur expansion à l’étranger (chiffre d’affaires en hausse de 31,7 %). La Vedett a aussi connu une forte croissance en Belgique, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne.

"Duvel Moortgat a pu réaliser un beau résultat en 2010. Si l’on n’assiste pas à de nouveaux développements inattendus sur le plan économique sur les marchés principaux, le groupe est convaincu qu’il pourra continuer à faire croître le chiffre d’affaires et les résultats en 2011", souligne le groupe.